Grantalabama.com
Image default

Prévention cancer : une alimentation anti-fongique / anti-candidose

13 juillet 2016

Depuis longtemps déjà un lien a été fait entre champignons/levures (fongus) que nous pouvons développer dans notre corps et le cancer. Ici dans un des nombreux entretiens réalisés par Ty Bollinger (dont nous avons souvent parlé dans notre rubrique « Cancer ») c’est un échange avec le Dr Roby Mitchell qui évoque ce sujet. La vidéo est en fin d’article, celui-ci étant la transcription de la vidéo :

Ty Bollinger : Vous avez parlé de l’importance de l’environnement pour les cellules cancéreuses afin qu’elles puissent redevenir des cellules normales. Alors quel est le régime optimal que vous pourriez recommander ? Afin de fabriquer un environnement dans le corps qui ne serait pas un bon hôte pour les cellules cancéreuses ; afin qu’il soit un bon hôte pour les cellules normales, et pourrait tenir le cancer à distance ? Quelle serait une alimentation générale que vous pourriez recommander qui conserverait un système immunitaire solide et préviendrait le cancer ?

Dr Roby Mitchell : Quand j’ai commencé à travailler avec le Dr Wright, l’une des choses dans lesquelles j’ai été impliqué a été le traitement des gens pour le développement des champignons (fongus) dans notre corps. Une des choses que j’avais réalisée des années auparavant, était que le dénominateur commun à n’importe lequel de ces médicaments naturels : plantes / fruits exotiques / supe-raliment, qui fonctionnaient, était qu’il avait un quelconque pouvoir antifongique. C’est ce qui se passe avec l’ail, avec l’aspirine, avec ces polyphénols dans la peau des raisins rouges, le resvératrol.

Je suis allé au laboratoire et ai commencé à investiguer quels aliments sont les meilleurs dans ce domaine. Ou pas nécessairement quels aliments en sont les plus riches, mais quels aliments ont le plus d’impact sur le contrôle du développement de la candidose. Et donc, j’ai disposé des boîtes de Pétri tout de suite dans le laboratoire. Et nous les avons inoculées avec le candida. Et ensuite, nous les avons inoculées avec des extraits de différents fruits et légumes etc, pour voir lesquels feraient ce que nous appelons la plus grande « zone d’exclusion » dans la boîte de Pétri.

Nous avions la boîte de Pétri de contrôle avec un médicament nommé « Diflucan » que nous connaissons pour tuer les levures. Et nous savions qu’il allait laisser un grand espace clair dedans, où il ne laisserait pas le champignon grandir. Et à côté nous avions simplement de l’eau, d’accord ? Et là cette boîte devint blanche avec la croissance du champignon parce qu’il n’y avait rien dedans pour l’inhiber. Et ailleurs toutes ces autres boîtes dans lesquelles je pouvais voir lesquelles fonctionnaient mieux ou moins bien pour garder le contrôle sur le champignon.

Alors avec cela ce fut le tremplin pour ce qui est maintenant appelé le programme alimentaire BALI, c’est un acronyme pour : Basic Antioxydant/antifungal,et ensuite Low Insulin.

Quel que soit le nom que vous lui donnez, que ce soit la thérapie Gerson, ou le régime Paléo, ou méditerranéen ou n’importe quel autre, ce qui va fonctionner pour ce qui est de les éloigner d’un environnement qui les incite à passer à pléomorphe (changement de forme et de taille) et cellules cancéreuses, c’est un régime qui contrôle les levures/champignons.

Il vous empêche de développer une croissance fongique, parce que ce fongus croît jusqu’à un certain stade puis votre système immunitaire va répondre avec les « armes de destruction massive » et va créer un environnement toxique et vos cellules vont tousser et s’étrangler et vont commencer à changer en une forme cellulaire qui leur permettra de survivre à cet environnement toxique.

Donc, à nouveau, peu importe comment vous la nommez, la nourriture que vous mangez doit être une nourriture qui garde sous contrôle la croissance du fongus et ne met pas d’essence sur le feu. Quand nous mangeons des aliments qui ont ce que nous appelons un index glycémique élevé… comme les céréales et les sucres, d’accord, dans le maïs, le blé, le riz, ces choses, alors nous créons un environnement qui promeut la croissance du fongus et qui va provoquer de l’inflammation et qui, encore une fois, va inciter les cellules à se transformer en cellules cancéreuses.

C’est ce que nous avons vu de plus en plus quand nos régimes sont devenus de plus en plus raffinés. Ça s’est passé ici –cela a commencé dans le monde occidental. Maintenant nous avons transféré tous nos emplois électroniques et nos emplois de fabrication à ces pays en développement, et ils gagnent de l’argent et nous leur envoyons du Coca et des McDonald.

Maintenant nous sommes en train de voir le cancer du sein, par exemple, chez des femmes où nous ne l’avions jamais vu auparavant. Nous voyons le cancer de la prostate chez des hommes où nous n’avions jamais vu de cancer de la prostate auparavant dans ces pays du tiers monde. Et, à nouveau, parce qu’ils mangent la même nourriture que celle qui nous a causé le problème ici.

Ty : Très, très bonne explication de la relation entre le fongus et le cancer.

(Traduction de cet article)

Autres articles

Equilibrer ses hormones : des super-aliments pour un Super-Vous

Irene

Troubles neurovégétatifs : définition, manifestations et traitements

Claude

Le MSM (Méthyl Sulfonyl Méthane) : LA solution naturelle contre la douleur

Irene

Compteur LINKY et santé

Irene

Connaissez-vous ce formidable allié de votre système cardio-vasculaire ?

Irene

Le CANNABIS : la nouvelle arme anti-cancer ?

Irene