Grantalabama.com
Image default

Sus au pessimisme ambiant : Haut les cœurs ! | Veg an’bio

10 novembre 2014

Quand j’entends autour de moi telle ou telle personne se plaindre, du temps qu’il fait, du gouvernement constitué d’incapables, des charges qui nous écrasent, des immigrés qui nous envahissent, des « temps » qui deviennent de plus en plus durs…
j’ai envie de fuir très loin, toujours étonnée de découvrir que certains semblent trouver une sorte de délectation (fort probablement inconsciente…) à passer la plus grande partie de leur journée à ruminer, à ressasser, en boucle, jour après jour tous ces inconvénients (ou considérés comme tels !) qui font partie d’une vie normale.

Autant de paroles, d’écrits, de pensées qui ne changeront rien, de toutes façons, à ce qui EST, et qui représentent donc du TEMPS PERDU, de l’énergie perdue : temps et énergie qui pourraient être employés à améliorer les choses (ou à essayer !).

Prendre conscience de l’impact du psychisme, de la qualité des pensées, du mental, non seulement sur notre santé physique* mais aussi souvent sur les évènements qui surviennent dans notre vie, pourrait amener à un retournement dans le comportement (comme on retournerait un gant) : choisir les paroles que nous prononçons, trier les pensées qui nous animent seconde après seconde…
* d’où croyez-vous que l’effet placebo tire son efficacité, par exemple ?  (ce « replay » d’un documentaire diffusé par Arte le 7 novembre ne restera accessible que durant quelques jours, ensuite il restera la définition du phénomène…). Dans le domaine de la santé physique la physiologie ou la biochimie ne font pas tout… l’esprit peut tout diriger.

Et cette observation m’amène à penser que, personnellement, j’aurais plein de petits « miracles » à raconter… un jour peut-être.
Mais en attendant je me tourne vers un article publié l’an dernier sur notre ancien blog et que je vous recopie ci-dessous. Puisse-t-il vous inspirer pour faire la liste de vos propres petits miracles quotidiens :

Je ne sais pas pour vous, mais pour moi les petits miracles sont quotidiens.

Je ne sais pas pour vous mais moi j’ai gardé mon esprit d’enfant, émerveillée par les innombrables petits miracles qui surviennent au quotidien dans ma vie au point d’en avoir parfois les larmes aux yeux de gratitude.

Oh rien d’apparemment spectaculaire !
Je n’ai jamais gagné le gros lot du Loto (et je « rame » depuis des années pour boucler mes fins de mois), je n’ai pas été guérie spontanément en quelques secondes d’une maladie mortelle (et j’ai dû me battre pour guérir de deux cancers), mon vélo ne s’est encore jamais transformé en Rolls (une vieille voiture capable de rouler m’aurait bien arrangé ces derniers jours !!!)… etc…

Mais je peux affirmer qu’il ne se passe pas une seule journée sans que je jette un petit regard en arrière pour prendre la pleine mesure de tous ces petits miracles qui m’ont permis et me permettent encore d’être là où je suis :

  • avec un toit sur la tête (même s’il est minuscule, il me convient merveilleusement : moins de ménage à faire !),
  • avec assez de nourriture pour survivre (la Nature à l’entour, disponible gratuitement pour tous, pourrait presque suffire à combler mes besoins),
  • dans un pays en paix (dans un monde où les guerres font de cruels ravages),
  • avec une famille aimante (même éloignée, la technologie actuelle nous permet de rester connectés),
  • faisant des rencontres à l’une ou l’autre occasion qui révèlent sur le long terme leur « miracle » par l’importance qu’elles ont dans la continuation de ma Tâche (ou ce que je considère comme telle), rencontres dont il me semble qu’il y avait 99% de chance pour qu’elles ne se produisent jamais !

et je ne détaillerai pas toutes les innombrables joies que m’apportent les petits oiseaux qui viennent chanter dans ma cour, les fleurs de toutes sortes que je croise pendant mes marches dans la campagne, la musique du vent qui fait chanter les feuilles, le flux tranquille de la rivière dans la brume du matin, le sourire de cet inconnu croisé dans la rue, les rires éclatants de ces enfants sur un parking, ce petit chaton entré comme une flèche chez moi venu je ne sais d’où…

Je ne sais pas pour vous, mais pour moi les petits miracles sont quotidiens.
Vous connaissez cette jolie phrase : Le hasard est le nom que Dieu prend pour rester anonyme ?
Peut-être aussi le livre tout juste sorti La fin du hasard, des frères Bogdanov, vous inspirera-t-il ?Qui tire les ficelles ? Quelle force d’attraction produisons-nous par nos passions, la profondeur de notre investissement dans telle action ou telle autre, notre sincérité et notre authenticité ? Autant de thèmes de réflexion qui alimentent mon quotidien et dont chacun se nourrira selon sa culture, sa philosophie et/ou ses croyances.

Je ne sais pas pour vous, mais pour moi les petits miracles sont quotidiens.
Il suffit juste d’ouvrir les yeux et le cœur : les difficultés (ou considérées comme telles) sont des exercices destinés à nous tester, à nous « labourer », à nous grandir, à nous améliorer, et même si elles sont parfois dures (très dures) à surmonter, prendre conscience de leur absolue nécessité les allège de la plus grosse partie de leur poids.

Je ne sais pas pour vous, mais pour moi les petits miracles sont quotidiens !

Choisissez soigneusement vos amis, vos relations, vos activités, vos lectures, vos spectacles…
si vous voulez maintenir un esprit positif, optimiste, efficace, actif et aimant !

Autres articles

Petits coeurs au chocolat cru et smoothie chaud à la maca pour St Valentin revigorante

Irene

Comment la nourriture que vous consommez change vos gènes

Irene

Kimchi ou la lacto-fermentation façon asiatique

Irene

Quelques arguments en faveur de l’alimentation vivante (crue végétalienne) – 2ème partie

Irene

Une jolie découverte gourmande : un restaurant végétalien et cru de plus

Irene

Un smoothie vert pour équilibrer vos hormones – la recette d’un médecin

Irene