Grantalabama.com
Image default

Que faut-il savoir sur le métier d’élagueur?

Chacun est libre de choisir sa profession. Seulement, chaque métier requiert des compétences particulières se rapportant au domaine d’activité de l’entreprise. Vous rêvez de devenir élagueur ? Il est important de connaître ce qui vous attend ainsi que les critères que vous devez remplir. Ce texte vous informe.

Quelles sont les fonctions d’un élagueur ?

L’élagueur assure des fonctions quasi similaires à celles d’un paysager. En effet, il se spécialise dans l’orientation et la limitation de la croissance d’une plante, notamment, d’un arbre. Cependant, cet artisan est habile dans les interventions en hauteur. Le métier requiert une grande passion pour le sport ainsi que la maîtrise de toutes les techniques  de taille.

Lors d’une intervention, un expert dans le domaine de l’élagage comme cet élagueur expérimenté qui est situé en Seine Saint Denis s’occupe tout d’abord du repérage de l’arbre à traiter. Il se charge par la suite de diagnostiquer la plante afin de déterminer les opérations à faire. Il prépare ensuite les outils indispensables à l’élagage, et planifie les stratégies adéquates. Le travail doit être fait dans le respect de la sécurité de ses collaborateurs et des passants. La mission de cet ouvrier tourne autour du traitement, de l’abattage ainsi que du renforcement du végétal.

Les prérequis pour ce métier

Puisque le métier consiste à grimper sur les arbres avec des matériels lourds et les abattre, une excellente condition physique est primordiale. Il doit être en mesure de rester calme et réfléchi, quelles que soient les circonstances. Il doit également pouvoir gérer le stress et le vertige. Le plus souvent, l’équipe est constituée d’un responsable, d’un ouvrier qui reste au sol pour le guider en cas de besoin et de l’élagueur qui monte sur l’arbre. Puisque l’élagage est un travail régulier pouvant se faire toute l’année, le professionnel doit pouvoir s’adapter aux différents aléas climatiques. En outre, la possession d’un permis B peut s’avérer utile aux fréquents déplacements.

Les formations à suivre pour devenir élagueur

Une étude dans le secteur agricole est essentielle pour occuper ce métier, en vue d’obtenir un cap ou un bac pro. Par la même occasion, décrocher un Certificat de Spécialisation dit CS en diagnostic et taille des arbres est exigée.  Vous pouvez maîtriser ce domaine en seulement un an. En effet, c’est la durée de la formation.

Débouchés

Un élagueur a le choix entre travailler à son propre compte ou intégrer une entreprise spécialisée en élagage ou en aménagement du paysage. Travailler pour les espaces verts des collectivités ou à l’ONF est aussi envisageable.

Avec le temps, lorsqu’il aura accumulé de l’expérience, il aura la chance de diriger une équipe en devenant manager d’équipe.  Autrement, il pourra fonder sa propre société. D’autres métiers lui sont accessibles s’il suit une autre formation. En effet, il peut décrocher un poste de manager du patrimoine arboré ou bien spécialiste de l’arbre dans les milieux urbains, auprès de la fonction publique territoriale. L’obtention d’une place au sein de cette entité se fait uniquement par concours de niveau A ou de niveau B.

Concernant le salaire, ce métier offre des conditions parfaitement viables. Au commencement, vous serez rémunéré en fonction du SMIC. Une fois confirmé au poste, vous bénéficierez d’une augmentation. Puis, si vous parvenez à travailler pour votre propre compte, vous êtes libre de tarifer vos services comme bon vous semble. Il est tout de même conseillé de vous référer aux prix du marché pour rester compétent vis-à-vis de vos concurrents. Il serait raisonnable d’évaluer les coûts de vos prestations en fonction de la qualité de vos services, du délai d’exécution, et des exigences de vos clients.

Autres articles

Les formations et tests de langue éligibles au CPF

sophie

La formation professionnelle en aéronautique

Journal

Comment bien organiser sa journée à l’école ?

Irene

Pourquoi choisir une formation certifiante

Journal

Comment devenir formateur aipr ?

Tamby

Cinq conseils pour obtenir son diplôme d’expertise comptable

Claude