Image default
Finance / Epargne / Fiscalité

Tout savoir sur le concept de produit en comptabilité d’entreprise en Belgique

Notez cet article

Les produits indiquent un des concepts les plus importants dans l’univers de la comptabilité d’entreprise dans la ville d’Ixelles. Le présent dossier s’y attarde justement en vous donnant quelques détails essentiels concernant ce sujet.

Produits en comptabilité : définition

Dans le domaine de la comptabilité d’entreprise, un produit est constitué par une ressource acquise par la société de façon définitive. Cet avantage est le fruit de l’exercice d’une ou de nombreuses activités de l’entreprise bénéficiaire. L’activité peut être principale prévue dans l’objet d’ordre social de la structure, accessoire dans le cadre statutaire de la société et occasionnel surtout quand il s’agit par exemple de ventre de bien matériel.

En général, ces éléments représentatifs de ressources d’entreprise à Ixelles peuvent concerner les sommes obtenues par l’entité à titre exceptionnel et/ou ponctuel, les rémunérations d’investissements ou de prêts pécuniaires, les ventes de prestations de services comme le chiffre d’affaires, les fournitures, les matières, les marchandises et bien évidemment les produits finis.

Les comptes contenus dans le crédit du bilan font des produits un enrichissement de la société à Ixelles. A ce titre, l’expert en comptabilité à Ixelles, Saint-Gilles ou à Bruxelles insère les comptes en fonction de leur nature ce qui permet d’enchaîner à de nombreux résultats. D’habitude, ce sont les résultats d’exploitation, résultat financier et résultat exceptionnel.

Les natures comptables de produits

Les produits peuvent avoir l’un des aspects suivants : produits exceptionnels, produits financiers, produits d’exploitation.

Les produits d’exploitation constituent l’ensemble des ressources se rapportant à une exploitation à la fois courante et normale de l’activité réalisée par la société. L’expert en comptabilité à Ixelles regroupe les produits d’exploitations dans les comptes appartenant à la classe 70 jusqu’à la classe 75 du PCG. Ils peuvent également fusionner dans les comptes « ventes de produits fabriqués, prestations de services, marchandises », « production stockée ou déstockage », « production immobilisée », « subventions d’exploitation », « autres produits de gestion courante », « reprise sur amortissements et provisions d’exploitation » ainsi que le compte lié aux « transferts de charges d’exploitation ».

Les produits financiers d’ailleurs touchent tout ce qui concerne les sommes obtenues en  réponse du placement provisoire de capitaux. Ce genre de produits renferme l’ensemble des intérêts récompensant les prêts d’argents à des partenaires commerciaux, à des entreprises ou encore à des salariés. Cela peut s’agir également des dividendes acquis de filiales. Le professionnel du chiffre à Ixelles classe ces comptes parmi les subdivisions des comptes « produits financiers », « reprises sur provisions pour risques », « transferts de charges financières ».

Enfin les produits exceptionnels rassemblent toutes les ressources perçues par l’entreprise en vertu seulement de la gestion non-courante de la société. Elles se rapportent habituellement soit à des actions en capital soit à des opérations associées à la gestion de comptabilité de la structure. Ces produits regroupent en outre tous les sous-comptes qui forment les comptes « produits exceptionnels », « reprises sur provisions », « transferts de charges exceptionnels ».

 

 

Related posts

Les principaux avantages de devenir rentier

Irene

Les bonnes raisons d’opter pour un rachat de crédit

Journal

Qui peut profiter de la défiscalisation ?

Irene