Image default
Cuisine / Gastronomie

Poêle à granulé, comment faire le bon choix ?

Comparé aux autres types de poêles de chauffage, le poêle à granulés embarque différentes technologies, lui permettant alors de répondre à différents besoins. Pour simplifier le choix de l’appareil,on comptera également sur la pertinence de la puissance et on considèrera la nécessité de la maintenance régulière.

La technologie, un choix déterminant

Les poêles à granulés se déclinent en plusieurs versions, dépendant majoritairement de la technologie utilisée pour le chauffage. On distingue par conséquent 5 déclinaisons, à savoir :

–          Les poêles à granulés canalisables

–          Les poêles à granulés à convection naturelle

–          Les poêles à granulés hydro

–          Les poêles à granulés sans électricité

–          Les poêles à granulés ventilés

Les premiers de la liste sont équipés d’un ventilateur en plus pour le chauffage de la pièce mitoyenne. C’est donc les modèles recommandés pour les maisons avec cloison. Idéalement, on choisira un appareil dont les ventilateurs sont réglables indépendamment. Concernant les seconds qui sont à convection naturelle, leur avantage est de diffuser la chaleur progressivement. Ils sont silencieux comparés aux premiers. Pour trouver ce silence, il convient de prendre un modèle avec un motoréducteur. Pour ce qui est poêles hydro, ils fonctionnent à la manière d’une chaudière en diffusant la chaleur dans le réseau de chauffage centrale. Le petit bémol est l’installation qui nécessite l’intervention d’une spécialiste. Les poêles sans électricités sont une excellente option, car ils constituent un bon chauffage d’appoint. Enfin, pour les poêles à granulés ventilés, la chaleur est diffusée relativement vite grâce à au système de ventilation.

Les critères inhérents à la puissance du poêle à granulés

Les conseils pour choisir un poele à granule sont multiples. A part la technologie, on choisira le poêle à granulés en fonction de deux autres critères qui sont la puissance et le rendement. Pour une surface de 100 m², voici les dimensions de poêle à voir selon l’état de l’habitation à chauffer :

  • 1 kW par 10 m² pour une maison ancienne
  • 800 W pour 10 m² pour une maison avec une bonne isolation thermique
  • 600 W par tranche de 10 m² sur une maison neuve

On l’aura donc compris. Pour profiter d’une réduction de la facture d’énergie, la première chose à faire est le renforcement de l’isolation. Le choix du mode de chauffage est la deuxième étape.

Le choix selon l’entretien à prévoir

Maintenant qu’on a une petite idée de l’appareil à acheter en se basant sur sa puissance et la technologie qu’il embarque, il est temps de penser à l’évacuation des fumées et l’entretien de la machine.

Premièrement, on doit se rappeler qu’un poêle à granulés prend un peu de place. Pour cela, il faut compter 35 cm entre le poêle et le mur pour éloigner tous les risques d’incendie. Deuxièmement, cet écart permet également d’installer le conduit de fumée. S’il le faut, on optera pour un poêle plat.

 Deuxièmement, l’entretien : les poêles à granulés ont besoin d’être entretenus, même s’ils sont moins astreignants que les poêles à bois. Pour cela, il suffit de nettoyer la chambre de combustion tous les eux jours pour que les résidus de granulés brûlés n’obstruent pas les conduits d’air. Avec un modèle équipé d’une grille de décendrage, les jours de nettoyage peuvent être espacés.

Related posts

Le point sur les traiteurs haut de gamme

Laurent

Choisir la meilleure machine à café pour une excursion

Irene

Trois solutions pour trouver la pizzeria la plus proche

Journal